Un héros à Godalming

A Godalming, George et Ann attendaient des nouvelles de leur fils. Ils reçurent un télégramme croyant qu'il provenait de Jack lui même "Faisant route lentement vers Halifax - pratiquement incoulable - Ne vous inquiétez pas. Phillips" Mais c'était une fausse information. Le message était destiné à un autre Phillips vivant à Londres. Plus d'une fois ses parents ont cru que leur fils était sauvé. Lorsque sa mort a bien été confirmée, des soutiens de tout le comté mais aussi des pays du monde entier leur sont parvenus. La quantité était si importante que la famille n'a pas pu répondre à tous. George a déclaré au New-York Times "que nous trouvions du réconfort par les preuves de sympathie et de soutien de beaucoup de personnes. ( ... ) Les lettres que nous avons reçu viennent de tant de gens. (... ) L'une d'elle disait : "Il vaut mieux etre les parents d'un héros mort que d'un lâche vivant." 

131022101200760085

131022100233520864

131022100851765759

Photographies datant de 1914. Source: Phillips Memorial Park, Collection de John Young

Les habitants de Godalming étaient si fiers de Jack qu'ils ont décidé de faire un appel aux dons afin de construire un mémorial permanent en son honneur. A l'origine, le cloître devait être construit à l'autre extrémité de Godalming près d'une école technique mais les plans ont été modifiés par le refus d'un homme d'affaire dont la propriété empiétait sur le site.


Après des délibérations sur son emplacement, un terrain de 80 ft a été choisi et un cloître a été construit, avec 4 murs (dans les années 60, le mémorial a été vandalisé et un mur a été enlevé pour faire place aujourd'hui à une pergola en bois) et le plafond ouvert par des arches. Gertrude Jekyll a choisi des lys africains et des plantes florissantes pour décorer l'intérieur et des piliers de chênes qui soutiennent toujours le toit. Au centre une pierre sculptée en l'honneur de Jack : "Ce cloître a été construit à la mémoire de John George Phillips un natif de cette ville, chef télégraphiste du Titanic. Il est mort à son poste quand le navire sombra au milieu de l'Océan Atlantique le 15 avril 1912". L'inscription latine sur le mémorial : "Dieu, liberté et foi". Le cloître a été inauguré le 15 avril 1914 pour le 2ème anniversaire du naufrage par le sherif du Surrey devant une grande foule en présence des parents de Jack, ses soeurs Elsie et Ethel et son collègue Harold Bride. Ce dernier n'a jamais pu se remettre du drame. Il ne parlera plus du Titanic. Il eut 3 enfants, lorsque son fils est né, il l'appella John Phillipe BRIDE et le surnomma "Jack" en souvenir de son ami.

 

Le cénotaphe de Jack en forme d'iceberg se situe dans le vieux cimetière de Farncombe où il n'y a plus eu d'enterrement depuis les années 70. Tombé en ruine, c'est grâce à John Young membre de la British Titanic Society que la mairie le rénova.
Ses parents et ses soeurs y sont enterrés. Ce ne fut qu'à la mort d'Ethel que la stèle en l'honneur de Jack fut érigée. A l'annonce de la mort de son frère, l'état d'Ethel s'est dégradé, elle ne s'en est jamais remise et ne pouvait plus travailler. Elle a vécu chez ses parents jusqu'à sa mort le 18 juillet 1922 à l'âge de 48 ans. Les parents ont vendu le magasin et se sont achetés une maison toujours à Farncombe. Ann est morte le 16 janvier 1925, George en novembre 1928. Elsie a vécu le reste de sa vie dans la maison familiale, elle s'est éteinte le 6 avril 1953 à l'âge de 79 ans. Les 2 soeurs ne se sont jamais mariées ni n'ont eu d'enfant.
 
081002111719490201

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site